Le Canada annonce des milliards de nouvelles dépenses pour le climat

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau, photographié le 24 mars 2022, a annoncé 9,1 milliards de dollars canadiens d’action pour le climat.

Plus de véhicules électriques et d’énergie verte figuraient parmi les mesures que le premier ministre Justin Trudeau a présentées mardi dans le cadre d’un plan de plusieurs milliards de dollars sur la manière dont le Canada atteindra son objectif d’émissions de carbone.

Dans un discours à Vancouver annonçant 9,1 milliards de dollars canadiens (7,3 milliards de dollars américains) d’actions climatiques, le Premier ministre a lié la volonté de l’Europe de se sevrer du pétrole et du gaz russes après l’invasion de l’Ukraine à une poussée mondiale plus large vers les énergies renouvelables.

“Les dirigeants avec lesquels j’ai parlé en Europe au cours des dernières semaines ont été clairs : ils ne veulent pas seulement mettre fin à leur dépendance vis-à-vis du pétrole et du gaz russes, ils veulent accélérer la transformation énergétique vers une énergie propre et verte”, a-t-il déclaré.

“Le monde entier se concentre sur l’énergie propre”, a-t-il dit, “et le Canada ne peut pas se permettre de ne pas le faire.”

Les associations industrielles canadiennes ont déclaré que le plan offre plus de certitude aux entreprises, tandis que les groupes environnementaux ont déclaré qu’il ne va pas assez loin, mais ont néanmoins salué l’accent mis sur les transports et le secteur pétrolier et gazier – les deux sources les plus polluantes du pays.

“Le Canada ne dépense toujours pas ce qu’il faut pour déployer avec succès des solutions climatiques éprouvées et faire passer le pays vers un avenir énergétique propre”, a déclaré le groupe de défense de l’environnement dans un communiqué.

Trudeau a longtemps défendu l’environnement mais, selon ses détracteurs, a eu des résultats relativement faibles.

Son gouvernement libéral s’est fixé l’an dernier un nouvel objectif de réduction des émissions de carbone de 40 à 45 % par rapport aux niveaux de 2005 d’ici 2030.

Mais un chien de garde parlementaire indépendant a conclu qu’Ottawa n’avait pas fait assez pour atteindre cet objectif, après s’être penché sur des décennies d’actions gouvernementales sur le climat qui ont entraîné une augmentation des émissions.

Le commissaire à l’environnement, Jerry DeMarco, a déclaré en novembre que le Canada était classé « le moins performant » parmi les pays industrialisés du Groupe des sept en matière de réduction des émissions.

Alors que le Canada représente environ 1,6 % des émissions mondiales de CO2, il figure parmi les 10 plus grands émetteurs mondiaux et l’un des plus grands émetteurs par habitant.

Le nouveau plan climatique du gouvernement – ​​le 12e du Canada depuis 1988 – prévoit notamment des réductions de 40 % des émissions de l’industrie pétrolière et gazière, bien qu’il ait convenu la semaine dernière d’augmenter la production de pétrole d’environ 5 % pour aider à remédier aux pénuries d’approvisionnement auxquelles sont confrontés les alliés européens qui fuient l’énergie russe.

Et il stipule que 20 % de toutes les voitures particulières et camions vendus au Canada doivent être à zéro émission d’ici 2026 et 100 % d’ici 2035.

De nouveaux fonds ont également été affectés à la rénovation énergétique des bâtiments, aidant les industries lourdes à adopter des technologies de capture et de stockage du carbone, ralentissant l’érosion des sols agricoles, créant de nouvelles éoliennes et fermes solaires, et la conservation ou la restauration des zones humides et des forêts.

Ces mesures s’appuieraient sur une taxe sur le carbone annoncée précédemment, qui devrait augmenter progressivement pour atteindre 170 dollars canadiens la tonne d’ici 2030.


Le gouvernement canadien vise la neutralité carbone d’ici 2050


© 2022 AFP

Citation: Le Canada annonce des milliards de nouvelles dépenses pour le climat (2022, 29 mars) récupéré le 4 avril 2022 sur https://phys.org/news/2022-03-canada-billions-climate.html

Ce document est soumis au droit d’auteur. En dehors de toute utilisation loyale à des fins d’étude ou de recherche privée, aucune partie ne peut être reproduite sans l’autorisation écrite. Le contenu est fourni seulement pour information.

Leave a Comment