Les actions de l’utilitaire de Dubaï Dewa augmentent dans la plus grande introduction en bourse du Moyen-Orient depuis Aramco

Une vue générale du centre-ville de Dubaï, aux Émirats arabes unis, le 08 décembre 2021.

Satish Kumar | Reuter

DUBAI, Emirats Arabes Unis – Les actions de Dewa, la Dubai Water and Electricity Authority, ont bondi de plus de 20% mardi alors que la société géante de services publics a commencé à négocier sur le marché public, marquant la première cotation du genre dans la région.

Les actions se négociaient à 3,02 dirhams des Émirats arabes unis (82 cents) à la bourse du marché financier de Dubaï dans les premières minutes de négociation, contre le prix d’introduction en bourse de 2,48 dirhams par action. Ils ont rapidement réduit certains gains pour s’échanger à 2,88 dirhams par action à 13 heures, heure locale.

Dewa a annoncé en mars son intention de vendre une participation de 6,5 % en offrant 3,25 milliards d’actions dans le cadre de son offre publique. Avant la cotation, la société a déclaré que plus de 65 000 investisseurs locaux, régionaux et internationaux ont participé à l’introduction en bourse, levant environ 6,1 milliards de dollars.

Le flotteur du service public est la plus grande cotation jamais réalisée aux Émirats arabes unis et la plus grande cotation au Moyen-Orient depuis que le géant pétrolier saoudien Aramco est devenu public sur la bourse Tadawul du royaume en 2019.

Fort appétit des investisseurs

Dewa est le fournisseur exclusif d’eau, d’électricité et de refroidissement urbain des 3,5 millions d’habitants locaux et expatriés de Dubaï.

L’une des raisons du fort appétit des investisseurs est le bilan relativement sain de la société – elle a réalisé un bénéfice d’environ 3,5 milliards de dollars ajusté pour le dernier exercice, et elle s’est également engagée à verser environ 1,6 milliard de dollars de dividendes au cours des cinq prochaines années à son nouveaux investisseurs.

Un autre est l’élan croissant des gouvernements de la région pour rendre leurs entreprises publiques publiques, alors que les pays du Golfe et les Émirats arabes unis en particulier cherchent à diversifier leurs économies loin du pétrole.

“Commencer avec la plus grande cotation et avec un succès aussi massif – qui a été multiplié par 37 par souscription – est quelque chose qui donne beaucoup d’élan aux autres discussions que nous avons sur le marché”, a déclaré Hamed Ali, PDG du DFM. , a déclaré mardi à Dan Murphy de CNBC après les débuts de l’introduction en bourse.

“Cela reflète également la confiance que les investisseurs ont dans le marché, qu’il s’agisse de liquidités locales ou de liquidités internationales que nous avons fini par attirer à la bourse.” Ali a ajouté que le résultat témoignait de la confiance dans l’infrastructure des marchés de capitaux de Doubaï et de l’émirat dans son ensemble, en particulier un sentiment de confiance renouvelée après la pandémie de Covid-19. Le PDG de Dewa, Saeed Mohammed Al Tayer, a refusé de parler à CNBC peu de temps après l’ouverture du marché malgré une interview pré-arrangée.

L’introduction en bourse représente un grand pas en avant pour les marchés des capitaux de Dubaï – l’émirat a cherché à améliorer sa sophistication, sa profondeur et sa participation et ses volumes de commerce de détail au cours des dernières années alors qu’il cherche à concurrencer non seulement Abu Dhabi mais aussi l’Arabie saoudite à travers la frontière.

Les bourses de Dubaï – Dubai Financial Market et Nasdaq Dubaï – ont pris du retard par rapport à leurs homologues régionales, voyant même deux radiations très médiatisées depuis 2020 avec le départ du principal opérateur portuaire DP World et de l’opérateur de parcs de Dubaï DXB Entertainments. La Bourse d’Abu Dhabi, en revanche, a été l’un des marchés régionaux les plus performants l’année dernière.

Dewa ne devrait être que l’une des 10 entreprises qui arriveront sur le marché à Dubaï dans les mois à venir, y compris des entreprises comme le grand opérateur routier à péage Salik et peut-être des entreprises du groupe Emirates.

Ali a souligné les annonces du gouvernement de Dubaï à la fin de l’année dernière, les décrivant comme décrivant 2022 comme “l’année où nous débloquerons le marché des actions”. La direction de l’émirat, a-t-il dit, “prend les devants dans cet espace en introduisant 10 introductions en bourse”. Les quatre annoncés jusqu’à présent sont Dewa, le principal opérateur d’autoroutes à péage Salik, le développeur de logiciels de télécommunications Tecom et la société de refroidissement urbain Empower, qui est une coentreprise entre Dewa et Tecom Group.

.

Leave a Comment