Tom Cruise, Kristen Stewart, Anne Hathaway – et Elvis – se préparent pour le Festival de Cannes | festival du film de Cannes

Après un événement virtuel en 2020 et un festival réduit l’année dernière, le 75e festival de Cannes a annoncé une programmation remplie d’anciens lauréats de la Palme d’Or et de favoris du festival pour ce qu’il espère être un retour à pleine capacité – et au maximum bourdonner.

De nouveaux films de Ruben Östlund, Hirokazu Kore-eda, Cristian Mungiu, Michel Hazanavicius et les frères Dardenne – qui ont tous déjà triomphé au festival – seront en compétition.

Pendant ce temps, les favoris de la Croisette tels que David Cronenberg, Claire Denis, Park Chan-wook et James Gray seront également en vie pour le prix.

Aucun réalisateur britannique n’a jusqu’à présent été annoncé comme ayant des films qui joueront dans la sélection officielle de la compétition ou dans les encadrés. Mais au moins un film se déroule au Royaume-Uni: Silent Twins, qui met en vedette Letitia Wright et Tamara Lawrance dans le rôle de June et Jennifer Gibbons, des jumeaux de la seule famille noire d’une petite ville du Pays de Galles dans les années 1970 qui sont envoyés à Broadmoor après un crime fête.

Seuls trois des 21 réalisateurs avec des films en compétition sont des femmes, ce qui signifie que le festival est loin de respecter l’engagement de parité hommes-femmes qu’il a signé en 2018.

Le festival s’ouvrira sur une note sanglante, avec un remake français du célèbre film de zombies japonais One Cut of the Dead du réalisateur de The Artist. Final Cut de Hazanavicius met en vedette Romain Duris, Bérénice Bejo et la fille de Bejo et Hazanavicius, Simone.

Le thème de l’horreur se poursuit avec Crimes du futur, la science-fiction viscérale de Cronenberg sur l’avenir de l’évolution humaine. Viggo Mortensen incarne un artiste avant-gardiste notoire qui, avec sa compagne (Léa Seydoux), « présente publiquement la métamorphose de ses organes dans des performances d’avant-garde ». Kristen Stewart est une enquêteuse du National Organ Registry qui fait une découverte inconfortable.

Courtier d’Hirokazu Kore-eda se déroule dans un monde dans lequel les nourrissons peuvent être placés dans des boîtes à bébé et déposés anonymement pour être pris en charge par d’autres, tandis que dans Décision de partir, Park Chan-wook dirige l’histoire d’un détective qui tombe amoureux d’un mystérieuse veuve.

Cristian Mungiu, dont le drame sur l’avortement 4 mois, 3 semaines et 2 jours a remporté la Palme d’or en 2007, revient au festival avec RMN, un drame à plusieurs volets tant attendu qui se déroule dans la Roumanie contemporaine.

Jean-Pierre et Luc Dardenne, doubles Palmes d’or, reviennent avec Tori et Lokita, l’histoire de deux réfugiés africains dont l’amitié est mise à l’épreuve lorsqu’ils s’installent en Belgique.

Joe Alwyn et Margaret Qualley incarnent un couple qui lutte pour échapper à la révolution nicaraguayenne dans Les étoiles à midi, un thriller romantique de Claire Denis.

Triangle of Sadness, le dernier film du réalisateur de Force Majeure Ruben Östlund est une satire sociale sur un groupe de célébrités fashionistas naufragés sur une île déserte avec le capitaine marxiste de leur yacht (Woody Harrelson) et son équipage.

Deux réalisateurs américains sont retenus : James Gray, dont le drame autobiographique Armageddon Time sur son enfance dans le Queens met en vedette Anne Hathaway, Anthony Hopkins et Jeremy Strong ; et Kelly Reichardt, de retour avec sa quatrième collaboration avec Michelle Williams. Showing Up est présenté comme un “portrait très drôle d’un artiste au bord d’une exposition qui changera sa carrière”. Judd Hirsch partage la vedette.

Hors compétition, les documentaires incluent l’étude d’Ethan Coen sur Jerry Lee Lewis et The Natural History of Destruction, le troisième film du cinéaste ukrainien Sergei Loznitsa traitant des tragédies de l’histoire européenne du XXe siècle.

Une rétrospective de la carrière de Tom Cruise a été annoncée précédemment, ainsi que la première de la suite tardive Top Gun: Maverick. Le film sera présenté en première un peu plus d’une semaine avant son ouverture aux États-Unis.

Triangle de tristesse de Ruben Östlund. Photo : © Plattform-Produktion

Cruise, qui fête ses 60 ans peu après le festival fin mai, évoquera ses 40 ans de carrière lors d’un public en conversation sur la Croisette.

La relation affectueuse de Cannes avec les superproductions a atteint son apogée il y a environ sept ans avec la première de Mad Max: Fury Road de George Miller, qui a remporté des critiques élogieuses avant de remporter six Oscars au printemps suivant.

La suite de Miller à ce film, Three Thousand Years of Longing, avec Tilda Swinton et Idris Elba, sera également projetée pour la première fois au festival.

Il y a neuf ans, The Great Gatsby de Baz Luhrmann ouvrait Cannes, répétant le tour du Moulin Rouge en 2001.

Cette année, le décor est planté pour la première projection du biopic d’Elvis Presley de Luhrmann, avec Austin Butler en tant que chanteur et Tom Hanks en tant que colonel Tom Parker.

Les premières notables ailleurs dans la programmation incluent Joyland de Saim Sadiq, le premier film pakistanais à faire la sélection officielle, qui joue dans Un Certain Regard. Dans la section Midnight Screening, le premier film de la star de Squid Game Lee Jung-jae, Hunt, sera présenté en première.

Leave a Comment