Un tribunal californien considère l’utilisation du matériel génétique du mésothéliome de la victime :

Publié le 01 juin 2022 :

Pendant des décennies, le risque de mésothéliome malin posé par l’exposition à l’amiante n’a pas empêché les entreprises de fabriquer et de vendre des produits contaminés par le cancérigène. Cela a conduit à des poursuites pour négligence et à des verdicts de jury de plusieurs millions de dollars accordant une indemnisation aux victimes. En réponse à ces poursuites, les entreprises de l’amiante se sont tournées vers de nouvelles défenses, dont la dernière consiste à rechercher du matériel génétique auprès des victimes à des fins non contentieuses. Un juge californien a fixé une date pour examiner cette évolution.

Ordonnance de protection demandée par une victime de mésothéliome :

L’affaire concerne le matériel génétique et les données médicales de John C. Lohmann, une victime de mésothéliome exposée à l’amiante au cours de ses 50 ans de carrière dans l’entretien de la réfrigération. Quand M. Lohmann et son épouse ont intenté une action en justice contre plusieurs entreprises qu’ils accusaient de l’avoir exposé à l’amiante, les témoins experts des défendeurs ont tenté d’utiliser les données médicales utilisées dans sa réclamation à des fins non contentieuses, sans son autorisation.

Alors que les experts des entreprises de l’amiante affirment que les preuves produites devant les tribunaux sont tombées dans le domaine public et ne sont pas protégées par la loi sur la découverte, la victime d’un mésothéliome demande une ordonnance de protection pour ses données médicales. Il fait valoir que l’utilisation de son matériel de pathologie n’a jamais été abordée et que les entreprises tentent d’utiliser ses données personnelles au profit de la recherche d’un tiers.

Les entreprises de l’amiante tentent d’utiliser les données sur le mésothéliome pour lutter contre les réclamations des victimes :

Bien que l’argument en l’espèce semble être spécifique à M. Lohmann, le résultat peut avoir des impacts considérables sur d’autres victimes de mésothéliome. Si les experts de la défense utilisent des données génétiques pour étayer une théorie selon laquelle le mésothéliome n’est pas causé par l’exposition à l’amiante, cela pourrait avoir un impact significatif sur la façon dont les jurys considèrent les réclamations des victimes à l’avenir. Le tribunal a ordonné la tenue d’une audience sur la question à une date ultérieure.

Face aux efforts agressifs des entreprises de l’amiante pour échapper à leurs responsabilités, il est important que les victimes de mésothéliome aient accès à des ressources de haut niveau. Pour plus d’informations sur la façon dont les défenseurs des patients de Mesothelioma.net peuvent vous aider, contactez-nous dès aujourd’hui au 1-800-692-8608.

Forfait mésothéliome GRATUIT :

Écrit par Terri Oppenheimer :

Terri Heimann Oppenheimer :
Terri Heimann Oppenheimer est le rédacteur en chef de notre blog d’actualités Mesothelioma.net. Elle est diplômée du College of William and Mary avec un diplôme en anglais. Terri croit que la connaissance est synonyme de pouvoir et elle s’engage à partager des nouvelles sur l’impact du mésothéliome, les dernières recherches et percées médicales, et les histoires des victimes.

En savoir plus et contacter Terri :

Leave a Comment